« Hier au nord de l'île d'Yeu | Accueil | »

24/08/2015

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Manque plus que la cour européenne et on part sur les traces de Charlemagne

Monsieur le Hobereau du hameau de Hauville,

Je vous informe par cette missive que je viens de prendre un avocat,
un haut placé, pas un de ces avocats acceptant à tout va l' aide juridictionelle.
Pas un avocat pour les pauvres.

Non, un vrai , avec copie de votre lettre au bâtonnier du Conseil de l'Ordre de la Ville de Lyon. Et je monterai même à la Cour de Lutèce, si besoin est.

La lettre de mon avocat vous parviendra cette après-midi, par pneumatique . Enfin, si le réseau de tuyaux de votre région ne se trouve pas entièrement bouché par les inondations de la nuit .

Tout à fait sensible aux marques antipathiques que vous me témoignez
à l' occasion de l' envoi de la copie de "la main courante" du Brigadier Ricard,
" Un Monument " cette lettre,

( cela dit , un élève d' école maternelle ferait moins de fautes que lui ... Surtout depuis la Réforme de la Maternelle de notre chère ministre, qui entrera en activité ce début septembre ... )

je vous confirme mes irrespectueuses salutations de ce mardi.

Attendu que : Le "et tout et tout" n'est pas compatible aux commissariats !.... votre plainte est rejetée.

Madame "la gentille animatrice",

En réponse à toutes ces dénégations que l'on profère sur ma humble et modeste personne, je vous transmets la copie du procès-verbal d'audition du lundi 24 août 2015.

La plainte a été transmise au Procureur de la République qui a diligenté une enquête. Je ne manquerai pas de vous faire part des suites. Je me dois de laver mon honneur qui a été sali ainsi que mon linge.

"Je saoûl signé, brigadier-chef Ricard, certifi recevoir la plinthe de Monsieur Le Goff Jean-Marie, hobero de Hauville de son état, notable de son statue et notaire de sa fonction, ce lundi 24 août 2015 à 14h30.

Il dit faire l'objet d'une attaque en règle de la part de soidisan Sudistes qui par jalousie, n'arrête pas de le arcelé sur un blog photographique "Cinq photo ala une".

A ma question de connaitre les raisons de sa plinthe, Monsieur Le Goff afirme qu'une guerre serait declarait entre le Nord et le Sud et que personne ne le sait. Il fait allusion a une pré nommé "Madame Maria" qui abite dans une caravane dans un camping du côté de Saint Etienne. Cette dame, une grande amatrisse de fouteballe, est le lider du Kop, virage Nord, du Chaudron. Avec ses amis avinés, elle profite des matchs des verres pour répandre des rumeurs assacines sur Monsieur Le Goff.

Elle dit que c'est un menteur, un bourin et un tocar. Tout sa parce que Monsieur Le Goff é l'heureu propriétaire de trois melons normands. Elle dit que c'est pas vré et que les melons ne poussent cas Cavaillon. Se acoi Monsieur Le Goff répon qu'elle ne peu pas le savoir puisqu'elle n'a jamais dépassé le nord de la Loire. Elle a maime fait croire qu'elle était en fin de semène dernierre à Lisieux ché lune de ses amies : Sainte Thérèse...

Monsieur Le Goff di ossi que "Madame Maria" le sumerge de coups de téléphone, de mêles et de texto... Elle le fait expres pour l'énervait. Elle ecrit que Monsieur Le Goff seré un agent de la FNSEA qui pratique la culture intencive alor que dans ses 18 m2 de potager il n'y a que des pommes de terre, des radis, 3 melons, des artichos, des tomates, des poivrons, des courgètes, des haricots, des salades, des onions et des poiraux. Elle a maime traité Monsieur Le Goff de courge...

Monsieur Le Goff di ossi que "Madame Maria" est une voillante qui lit dans les cartes et une boule de cristal. Ce acoi Monsieur Le Goff di que cé pas possible puisqu'elle ne voit pas a deux metres. Elle a besoin de lunettes qu'elle ne mais jamais.

Monsieur Le Goff est ulserré par tant de haine à son nez gard. Il ne comprend pas pourquoi quelqu'un peu lui en vouloir comme sa. Il di que sa nuit a sa réputassion dans sa commune. Ses voisins sont devenus maifians et n'arrete pas de le regarder de travers. Depuis, son potager a été saccagé par des vandales assoiffaient de sang et sans vergogne. Ils seré accompagnés par un chien répondant au nom de "Kalo"...

Aujourd'hui, Monsieur Le Goff vi dans la terreur... Il se cache tous les soirs sous son toit parce qu'il a peur. Lui un home ossi sensible, respecté, aimé, adoré et tout et tout...

A ma question de savoir cil avait des choses à ajouté, Monsieur Le Goff nous a supplié de fer vite parce que sa vi été devenue infernale. Il ne comprend pas pourquoi on pouvait être ossi jaloux. Pourquoi on pouvait dire de pareils choses qui ne sont pas vraies.

Fin de l'odission à la brigade de gendarmerie de Routot le lundi 24 août à 19h30."

Petit clin d'œil à Arizona Dream

Je demande à voir, Grâce ...

En Eure et Loir, mon père en cultivait aussi, alors un chouîa plus haut, je ne suis pas surprise. si, si....... :-)

Grâce, pour les melons, faut demander à JMLG, il dit s' y connaître " en melons" .
Même qu' il dit en cultiver dans son 18 m2 .
Je doute .
Car il n' est de melon qu' à Cavaillon. C' est bien connu. Le cantaloup.
Or, or ... Les confins de Routot et de Bourg-Achard, bref, le pays du Roumois ,
me semblent bien éloignés de Cavaillon.
Je me demande -quand même - s' il ne confond pas courges et melons.

Tu as raison Laurent, les sardines, on les met en boîte...

Et tes vacances ?

Belle fin de journée à toi.

Cela étant, je n'ai pas bien saisi la charge symbolique de cette mise en abîme métaphorique... Ce qui ne veut rien dire du tout d'ailleurs. Comme ça, j'aurai causé sous la photo...

On met pas des sardines dans un aquarium

Tes néons manquent d''éclairage ...... :-)
J'ose espérer que ns n ' attendrons pas l'an prochain pour avoir quelques nouvelles de notre gentille et dynamique animatrice !
et plouf, allo la terre......Celle dont tu as fait publier le portrait en août. (C'était pas un vieux melon ?)

Mouais ... du passage de la Déroute ...

Je lis que nous avons interdiction de blaguer aujourd'hui... Enfin, on se rend compte que ce blog était en train de dériver dangereusement du côté du Raz Blanchard...

Bonjour "plouf",

Pourquoi pèses-tu tes mots ? Il y en a trop pour les écrire d'un coup ?

Des poissons lune certainement et je m'y connais. J'ai eu pendant un temps un petit poisson rouge qui répondait au nom de "pirate" !!! Ah, qu'il m'a mené en bateau celui-là !!!

C' est carrément une photo pour Plouf. J' aime bien.
De belles couleurs et plein de rêves ... Et je pèse mes mots .
( on est lundi matin, pas de blagues ! )

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Catégories