« " Plouf dans la mare " | Accueil | Dérobée sur la ville »

28/08/2015

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

article 6 du concours à Mortagne :

" Le droit d’inscription est de QUARANTE CINQ EUROS par échantillon, quatre vingt quatre euros pour deux échantillons, quarante euros par echantillon au delà de deux ;somme qui devra etre jointe à l’inscription par chèque bancaire épinglé à l’ordre du CONCOURS DU MEILLEUR BOUDIN MORTAGNE. Les droits versés resteront dans tous les cas acquis. "

Bon et bien moi je vais faire des copier/coller sur l'andouillette, spécialité de ma région
A part ça, le cochon court toujours

Et je n' vous ai pas parlé des oignons de Roscoff.....

Bonjour à toutes et tous,

Je fais juste un petit passage entre la tonte du terrain, la confection de la mayonnaise pour accompagner le pain de poisson et quelques achats à Carrefour (principalement du vin).

D'abord, il me plaît de préciser que de "pain bûcheron" il en est un qui est très bon à Bourg Achard voire le meilleur de France et de Navarre !!!

Ensuite, je vois également que l'on parle de cochonnaille en affirmant des contre-vérités. Je vous précise que je suis né dans la capitale mondiale du boudin noir et que l'on ne plaisante pas sur le sujet !!! Mais alors vraiment pas !!!

Extrait du site de l'Office de Tourisme de Mortagne au Perche.

"Gastronomie

Le boudin de Mortagne

Mortagne est la capitale du boudin noir. Chaque année, lors de la Foire au Boudin, il s’en vend 4 à 5 km. Soucieuse d’entretenir la qualité de cette tradition culinaire du «sang cuit», la Confrérie des Chevaliers du « Goûte-boudin » organise, depuis 1963, le concours international du meilleur boudin.

A l’origine, réunion des charcutiers locaux, ce concours, sans doute celui qui rassemble en France le plus de concurrents, a franchi les frontières de l’hexagone : preuve de la réputation de ce mets rustique, ambassadeur de la cité mortagnaise. La Confrérie tient son chapitre annuel au printemps, occasion de nouvelles intronisations.

Chaque récipiendaire jure, par le grill et le tournebroche, de « manger du boudin une fois la semaine » et de s’en faire le chantre et le propagateur."

Enfin, je constate à regret que Mme Maria est toujours abonnée à la gazette de la FNSEA !!!

Boujou,

" s' envoyer en l' air comme deux jambons "
une expression de par ici.

Et puis y'a le feux d'artifice ce soir, je me demande s'ils envoient les cochons en l'air

Ah ! Saint-Kouign-Patatez !

le site du cochon vietnamien ?

Aller, une p'tite couche en + : avons les pommes pour accompagner le boudin, noir le boudin :-)

Je me pose la question du blanc ou du rouge avec....grouiiiiiîk

T' as raison Padja ... Vaut certainement mieux s' mettre la tête dans l' boudin, et ne plus rien voir à voir ...

Je constate que nous sommes passés d'un charmant entre jambes Breton aux tripes de cochon cuisinées à l'huuuranium farci d' artichaut pétrolés...... c'est une cuisine variée, tolérante et bordélisée au possible!!!!! Si j'osais j'ajouterais bien une pincée de safran de mon pays..... Pour la couleur!!!!

Et demain dès 8h, boudin noir
Alors vos zéoliennes et zuraniums, pfou...

Nous ici on a la fête du cochon avec le concours du cri de cochon

Pas besoin de charbon, avons les éoliennes et le vent ne sera jamais en rupture de stock ici :-)

Nous n' avons plus de charbon, nous Monsieur !
Nous avons Tricastin, Romans , Marcoule, la conversion de l' uranium.
Si ça pète dans la Vallée du Rhône, nous pètons aussi.

Nous avons Cruas, 4 réacteurs, un vieux truc des années 1980, qui produisent chaque année 25 milliards de kWh, soit environ 40% de la consommation de la région Rhône-Alpes.
Un millier de travailleurs sur la région . Ya pas d' chomage dans l' uranium.

Ca pour ça , on est équipé !
http://sortirdunucleaire.org

Et ton charbon y vaut quoi ?

et ben allez-y , suffisez-vous à vous même .
Mais je vous fais signaler que vos exportations de cochon breton ne valent plus rien .
Ne serait-ce qu' un fifrelin.
Si je regarde bien les chiffres énoncés sur " Bienvenue sur le marché du Porc en Bretagne .com "
j' observe que :
Le cours du porc breton a baissé de 0,2 cent à 1,388 €.
Même les Germains font mieux !
Viva Angela !!!

On pourrait se suffire à nous mêmes !...... et que même, ns gardons nos réserves de pétrole sous Notre mer :-) ))))

j' ai toujours pensé que la Bretagne était un territoire dangereux .

On n'a pas que les artichauts !.......

Ces bottes sont pour le folklore bien entendu, en regardant l'image, j'y vois un positionnement de rigueur.......halte là ! (Voyez ce que je veux dire ? Beurk.....)

Une prise de pieds en entre jambes très sympathique !!!

Photo prise à la volée........pas de pose, juste une pause !

Une pose ( pause ? ) éloquente .
Mais faut pas qu' il lui marche sur les pieds ...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Catégories