« Bordel intime. | Accueil | Confidences »

18/02/2014

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

juste en 2 vues de la 1ère photo avec les fissures à 7h30 (le temps d'enlever, au cas où la voiture le long du parapet et non la 4L) puis 10mn après la chute du mur de soutènement en pierre de taille (bâti en 1900) de 40m de long et 8m de haut avec le chemin qui partent dans la rivière et de gauche à droite et de haut en bas en suivant quelques faits marquants (dont rupture du réseau d'eau le 6 mars jour de l'effondrement et à nouveau en novembre dernier après 150mm de pluie et seconde réparation provisoire, abattage des 2 arbres afin "d'améliorer" le passage à pied et avec brouette pour ramener le bois et les courses ... puis "cimenter en partie le passage qui craint le plus pour éviter les infiltrations d'eau de pluie - seulement 1,80m jusqu'au talus au lieu des 3m réglementaire pour la sécurité ... on n'a pas le temps de calculer si les photos seront bonnes ou pas on mitraille pour archiver et on fait en plus des captures d'écran sur google-street pour avoir la position du mur de soutènement de profil et son état de face

Alain !!! mon ménage n'a pas les mêmes (m'aime) conséquences................ Ces images, sont franchement" bordèlement" angoissantes et ça traduit le "je patauge" du merdier réel. Rien est en ordre ............... ni calculé. J'imagine même pas.

Voilà donc les 995 megaoctets .. Les dégâts sont impressionnants. Espérons que ça s'arrete là.
Courage Paulette.

D'accord avec JMLG. Une vision fragmentaire qui s'applique bien aux différents accidents de terrain. La ponctuation bleue, ou verte, qui se détache sur l'ocre terreux , arrête le regard etmatérialise bien l'intervention humaine et le choix de ces fragments donne bien l'idée de construction de l'image.Un patchwork sur lequel on s'attarde.

Bonjour,

Moi j'aime bien... Au moins une démarche assumée dans le grand n'importe quoi auquel les petites touches de couleurs acidulées ont le goût de la nostalgie. Ha, la 4L fourgonnette...

L'avantage de tout ce foutraque, c'est que chacun y chemine comme il l'entend... Bref, on y entre comme dans un moulin et une fois à l'intérieur, on n'est pas pressé de sortir tellement il y a de choses à voir...

Une "proposition artistique" toute personnelle qui ne nous oblige pas... et par les temps qui courent ça fait du bien.

A bientôt.

Ça ressemble à chez Tévi.
Sans plaisanter si vous souhaitiez rendre le sujet illisible/incompréhensible c'est réussi. Désolé.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Catégories