« Dans le Tbilissi-Bakou. | Accueil | 2047 »

20/10/2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Les trains qui font pots de fleurs, voilà une idée intéressante, c'est peut-être ça la solution... Sinon A. Poisson a dit l'essentiel.

Cette photo, très suggestive, pourrait s'intituler "Fin du voyage" !

C'est toujours difficile de traduire par la photographie,l'émotion que procure ces trains .
On ne sait jamais par quel bout les prendre de plus quand ils sont dans ce genre de paysage .

Bonsoir,

Dans il était une fois dans l'Ouest, le train était le progrès qui remplaçait les chevaux. Dans ce Sud-Ouest bolivien, le train se meurt au profit des camions et des rubans d'asphaltes qui mènent au port d'Arica,Chili,seule porte maritime d'une Bolivie qui n'en finit pas de réclamer son accès à la mer. C'est d'ailleurs un camion qui m'avait amené à Uyuni car la fréquence des trains est à désespérer le voyageur qui n'a malheureusement pas toujours le temps escompté.
Concernant la photo : le tirage d'abord, c'est une numérisation d'une dia 50iso (indispensable à cet endroit vu la luminosité. Par contre, on repassera pour la chaleur-)). Désert plutôt froid)qui n'a pas donné le rendu original. j'ai donc fait ce que j'ai pu avec mon maigre savoir-faire et mon maigre matériel info pour essayer de m'approcher de la "vérité" de la dia.
Pour le point de vue, le cadrage, vaste questionnement. J'ai plusieurs photos de cet endroit : les locos de face, juste l'enfilade, des gros plans qui mettent en valeur les machines mais occultent totalement le décor, ce qui ne me satisfaisait pas. J'ai aussi des photos où les locos s'immiscent dans le décor qui prend le premier rôle mais là, on a l'impression que les trains font pot de fleur. Cette photo me semble avoir le mérite de les mettre à égalité, les locos et le décor mais évidemment, ils perdent ainsi tout deux de la force, c'est exact.
Bronson...Le type qui était chargé de "garder" (?) ces carcasses à l'époque avait aussi ce regard plissé, usé mais lui, c'est le contact du sel sur le salar qui l'avait bronsonisé.

Bon le besoin imperieux de revoir Il etait une fois dans l'Ouest et sa musique en tête. dont je vais avoir du mal à me debarrasser
.....Une question: tu es où. par rapport à ce train.Il t'a conduit la et il s'arrête ?...

Sans conteste, il y a un sujet, un propos que l'inscription entame et que le décor, désertique, vide d'humanité, vient clore. Une situation plus qu'intéressante.
Pourtant deux choses me gênent.
- La première, mais je pense que c'est le choix délibéré du photographe, cette balance des blancs, genre "traitement croisé", avec cette dominante chan que je trouve pas trop adaptée à l'impression de chaleur qui semblerait prévaloir, se discuterait… éventuellement.
- La seconde est plus générale. Citant G. Winogrand, Gilles Peress dit que "toute image est une bataille entre la forme et le contenu, et que le contenu doit l'emporter" et il ajoute qu'en ce qui le concerne "cette bataille doit être titanesque, entre un contenu très fort et une forme très forte".
Ici, j'ai l'impression que la forme n'est pas à la hauteur du fond… une histoire de cadrage, de distance ou de point de vue, je ne sais pas. Je n'ai pas de solution - ni de leçon - à donner. Ce que je sais, c'est que la forme doit être au service de ces vieilles machines, de la force passée qu'elles représentent… leur nombre doit être mis en valeur. Et puis préserver et peut-être encore plus mettre en évidence ce décor somptueux.

Je n'écris ces deux remarques que parce que la photographie le mérite… Enjoy !

Moi, je cherche quand même Bronson sur cette photo.

et toutes ces roues qui vous amènent directement sur l'arrière plan ! Bien vu Damien. A+

Un peu comme des vestiges de la conquête de l'ouest.

Difficile de ne pas s'arrêter devant un tel spectacle. par contre le cadrage et l'angle de la prise de vue ne sont peut être pas les meilleurs. Cette photo n'en demeure pas moins éminement sympathique.

Toute l'image me plaît.
Seul la question " combien de temps la rouille mettra pour désintégrer ces Fer déchets?"

Couleurs et perspectives réussies. Bravo!!!

Pour rebondir sur les commentaires des publications précédentes, les univers "industriels", surtout à l'abandon, sont vraiment photogéniques! Tout me plait dans cette photo, le premier, comme le second plan!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Catégories