« Retour à La Ciotat | Accueil | Sujet libre »

15/07/2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Il s'agit du même lieu, mais axé cette fois sur la route. Je comprends que celle-ci apparaisse moins pertinente que les deux précédentes, je n'y montre pas la même chose. Pourtant, cette bien la suite logique car, comme je le décrivais dans un commentaire, et comme le titre l'indique, il s'agissait de photographier la route, les routiers sur cette aire de repos. Ici, je voulais montrer la vitesse, les véhicules, les éoliennes au loin. Je ne suis pas d'accord lorsque vous dîtes que cela aurait pu être pris n'importe où. On ne trouve pas des champs d'éoliennes n'importe où. On les trouve dans des zones dégagées, là où le vent est au plus fort. Je voulais faire apparaitre cette donnée, de même la nuit et ses lumières artificielles, les phares, la poussière. Je n'ai peut-être pas tout à fait réussi mais je reste convaincu par mon choix, l'histoire continue. J’essaierai de faire mieux pour la suite...

J'avais été séduit (très) par "Night Drive 1" puis 2. Une question de situation, de lumière, et d'une sorte de théâtralité dans les postures des personnages, un arrêt sur image en forme de fatalité acceptée (on pense à "The Dreadful Details" d'Éric Baudelaire et du rapport au réel mis à mal).

Bref ces deux photographies laissaient présager une suite du même lieu, peut-être en forme de traveling arrière, du détail au plan large pour découvrir un environnement inconnu. Et là, je ne vois qu'une vue anodine (l'apparence de ce que je vois) - route, phares éblouissants, champs d'éoliennes - qui pourrait se situer n'importe où ailleurs (ailleurs d'où, d'abord ?) sans particularité et qui affaiblit la lecture des épisodes 1 et 2. Peut-être y aura-t-il un ou des épisodes suivants, auquel cas nous pourrons plus facilement appréhender l'ensemble.

Cette fois j'ai moins l'impression d'être transporté là-bas. Ce morceau de route ressemble à plein d'autres, ailleurs, partout. La lumiëre est douce et agréable toutefois.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Catégories